La vaccination réactive pour couper l'herbe sous le pied des variants

·2 min de lecture

L'épidémie de Covid-19 recule en France, mais la situation reste fragile. Le nombre de primo-vaccinés diminue depuis le déconfinement et l'arrivée de l'été. Les centres de vaccination se retrouvent avec des doses sur les bras un peu partout en France. Or, le variant Delta est en embuscade et forme déjà des clusters, comme dans les Landes où le taux d'incidence du virus est deux fois plus élevé que la moyenne nationale.

Pour lui couper l'herbe sous le pied, la Haute Autorité de santé (HAS) préconise une nouvelle stratégie vaccinale : la vaccination « réactive ». C'est cette dernière qui a été mise en place à Bordeaux il y a quelques semaines, lorsqu'un vaccinodrome éphémère est sorti de terre pour vacciner tout un quartier de la ville, suite à l'émergence d'un parent du variant Alpha.

Une stratégie pour limiter la propagation des variants

La vaccination « réactive » a été favorisée par rapport à la vaccination en anneau, qui consiste à vacciner les contacts directs d'une personne infectée, puis les contacts des contacts directs. Selon la HAS, cette stratégie n'est pas assez rapide. La Covid-19 a un temps d'incubation moyen d'une semaine environ et la première dose de vaccin agit 12 jours après son injection.

De son côté, la vaccination « réactive » consiste à vacciner l'ensemble de l'entourage d'une personne infectée, qu'importe s'il y a eu contact direct ou non. C'est-à-dire que les membres du foyer, mais aussi les collègues de travail ou les camarades de classe doivent être vaccinés pour contrer la propagation d'un variant. Cette stratégie s'applique en complément de la triade « tester, alerter, protéger » toujours efficace.

 Le variant Delta pourrait être à l'origine d'une recrudescence de l'épidémie en France, comme cela est le cas en Angleterre. © freshidea, Adobe Stock
Le variant Delta pourrait être à l'origine d'une recrudescence de l'épidémie en France, comme cela est le cas en Angleterre. © freshidea, Adobe Stock

Avec quels vaccins ?

Néanmoins, la vaccination « réactive » nécessite d'importants moyens logistiques, comme cela a été vu à Bordeaux. L'ensemble des acteurs de la chaîne de vaccination doivent se...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles