Vaccination, protocole sanitaire : le risque d'une rentrée des classes mal préparée

·1 min de lecture

Alors que Gabriel Attal a confirmé le calendrier de réouverture des établissements scolaires, enseignants et membres de l'Éducation nationale s'inquiètent d'un retour en classe pas suffisamment anticipé.

Pas question pour l'instant de déroger au calendrier annoncé par Emmanuel Macron au cours de son allocution du 31 mars. Dans une interview aux Échos le 15 avril, suivie d'une intervention ce vendredi matin sur France Info, Gabriel Attal a confirmé la réouverture des crèches et des écoles primaires le 26 avril et des collèges et lycées le 3 mai. Mais enseignants et membres de l'Éducation nationale craignent un retour en classe pas suffisamment préparé, sans que le ministère ait suffisamment profité de la période confinée pour lancer la vaccination en masse des personnels.Un poil plus prudent que Gabriel Attal, le ministère de l'Éducation nationale assure à Marianne que " dans le contexte actuel, la réouverture des écoles maternelles et élémentaires est prévue le 26 avril et celle des collèges et lycées le 3 mai. " Ces derniers reprendront d'abord les cours à distance la semaine du 26 au 1er mai." Sentiment d'une très grande impréparation "Mais à seulement dix jours de la première échéance les conditions de la reprise paraissent encore floues aux organisations syndicales. " On a toujours le sentiment d'une très grande impréparation, pour l'instant on a très peu d'informations " regrette Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du SNES-FSU, qui indique n'avoir...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Vaccins, le choix passe par l’argent ou le temps

Coiffeur, vaccin, vacances : après les dîners, les autres passe-droits des privilégiés du Covid

Défiance envers le vaccin Moderna : la fausse bonne idée du Ministère de la Santé

Vaccin Johnson & Johnson et thromboses : "La pilule pourrait être un facteur de risque rare"

Covid : pourquoi le Danemark abandonne le vaccin AstraZeneca