Vaccination et prises de rendez-vous : Macron salue la "prise de conscience" des hésitants

·3 min de lecture

Présent sur la 18e étape du Tour de France, Emmanuel Macron a salué les millions de rendez-vous pris pour se faire vacciner contre le Covid-19 depuis lundi.

CORONAVIRUS - Ça se presse au portillon des salles de vaccinations. Selon un décompte des différentes plateformes de prises de rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19, plus de 3,2 millions de créneaux ont été réservés depuis les annonces d’Emmanuel Macron, en début de semaine.

Trois jours après que le président a annoncé l’extension du pass sanitaire et l’obligation du vaccin pour les soignants, les plateformes ont enregistré des pics de réservations. Doctolib fait ainsi état de 2,6 millions de rendez-vous pris depuis lundi, alors que KelDoc et Maiia évoquent respectivement dans Le Parisien presque 300.000 et 500.000 rendez-vous pris. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet élan vers la vaccination a été salué par le chef de l’État, présent ce jeudi sur la 18e étape du Tour de France, entre Pau et Luz-Ardiden, laquelle a de nouveau vu le Slovène Tadej Pogacar s’imposer. 

Interrogé par franceinfo sur les millions de rendez-vous pris depuis son allocution, Emmanuel Macron a notamment félicité, la “prise de conscience de nos concitoyens qui hésitaient”. “Je pense que c’est une bonne chose. On a d’abord une majorité de Français qui étaient vaccinés première dose ou même les deux doses. Donc c’est la fin de l’effort, si je puis dire. Il nous restait lundi dernier, 19 millions d’adultes à vacciner, donc ça a déclenché quelque chose”, a-t-il ajouté, estimant par ailleurs que le département des Hautes-Pyrénées, où il se trouvait était “le maillot jaune de la vaccination”, puisque 65% de la population générale y est vaccinée.  

Arrivé en début d’après-midi dans les Hautes-Pyrénées, le chef de l’État a d’abord rencontré des habitants de Sainte-Marie-de-Campan, un petit village de montagne, qui lui ont notamment offert un bérêt basque. Il a pris le temps de s’attabler avec certains d’entre eux, tombant le masque pour partager un verre.

À un habitant qui lui faisait part de son inquiétude face aux nouvelles mesures sur l’extension du pass sanitaire, Emmanuel Macron s’est voulu rassurant, rappelant qu’il avait été retardé au 30 août pour les 12-17 ans. “On a un peu de temps”, ”ça va se faire, ne vous inquiétez pas”, lui a-t-il dit. 

Par la suite, il est monté dans le véhicule du directeur du Tour, Christian Prudhomme, pour suivre l’ascension du col du Tourmalet avant d’assister à la remise des prix à Luz-Ardiden.

Vaccination, pass sanitaire... vous avez des questions après les annonces d’Emmanuel Macron? Posez-les-nous à l’adresse suivante vosquestions.coronavirus@huffpost.fr 

À voir également sur Le HuffPost: Ce que dit l’étude de Pasteur citée par Macron qui décrit la 4e vague

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles