La vaccination permettrait de réduire le « Covid long »

Céline Deluzarche, Journaliste
·1 min de lecture

Les vaccins anti-Covid ont déjà montré leur efficacité contre les formes graves de Covid-19 et la réduction des symptômes. Ils réduiraient aussi la charge virale et la transmission du virus. D’après une petite enquête menée par Gez Medinger, un réalisateur de films lui-même atteint de « Covid long », le vaccin aurait également un effet positif sur les patients atteints de symptômes persistants. Le réalisateur a collecté sur Facebook les données de 473 personnes souffrant de « Covid long » et ayant reçu au moins une dose de vaccin.

Si la moitié des personnes interrogées affirment n’avoir constaté aucun changement, 32 % ont ressenti une amélioration ou une disparition complète de leurs symptômes (18 % affirmant se sentir un peu ou beaucoup moins bien). « Se faire vacciner a donc plus de chances d’avoir un effet bénéfique que le contraire », note Gez Medinger sur sa chaîne YouTube.

« Le vaccin pourrait procéder à un "nettoyage" de l’organisme en éliminant les résidus de virus subsistant dans certaines parties du corps », suggère Peter Openshaw, immunologiste à l’Imperial College de Londres et interrogé par le New Scientist sur cette enquête. Bien entendu, il ne s’agit pas d’une étude scientifique et l’échantillon n’est pas représentatif de la population. Mais ces résultats préliminaires constituent peut-être un espoir pour tous les patients atteints de cette forme persistante de Covid, sur laquelle les médecins sont assez impuissants.

> Lire la suite sur Futura