Vaccination obligatoire des soignants : "Il était très important de donner l'exemple"

·1 min de lecture

"C'est une nouvelle course de vitesse qui est engagée." Et pour la gagner, Emmanuel Macron a décidé de recourir à la contrainte pour faire avancer certains coureurs récalcitrants. Lundi soir, lors de sa huitième allocution télévisée depuis le début de la crise du Covid-19, le chef de l'État a annoncé que la vaccination est désormais obligatoire, "sans attendre", "dans un premier temps, pour les personnels soignants et non soignants" des établissements de santé. Une bonne mesure, selon Jacques Battistoni, président du syndicat de médecins généralistes MG France et invité d'Europe 1 après cette allocution.

Une "obligation morale" pour les soignants

Dans le détail, les personnels non soignants concernés travaillent dans "des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile". 

>> LIRE AUSSI -Vaccination, pass sanitaire… Ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron

"On a entendu ce qu'on attendait", explique Jacques Battistoni. "La vaccination pour les soignants est une obligation morale pour protéger nos patients et les gens qu'on rencontre quotidiennement. Il revenait au gouvernement de prendre des mesures éventuellement coercitives. Il n'a pas dit comment il ferait respecter les choses, mais on voit qu'au mois de septembre, tous les soignants devront être vaccinés." Peu après l'inte...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles