Vaccination obligatoire: pour François Bayrou, "le débat doit être ouvert"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • François Bayrou
    Homme politique français
François Bayrou le 1er décembre 2021 sur BFMTV - BFM
François Bayrou le 1er décembre 2021 sur BFMTV - BFM

876450610001_6284641831001

Alors que les indicateurs épidémiques explosent en France (47.000 cas ce mardi) et qu'Olivier Véran a estimé que la situation sanitaire en France (était) "en train de se dégrader", l'Allemagne envisage de son côté de rendre la vaccination obligatoire. François Bayrou l'a appelé de ses voeux ce mercredi matin sur BFMTV-RMC.

"On ne pourra pas accepter que des enfants soient touchés"

"Ma conviction, c'est ce que ce débat doit être ouvert. C’est ma position depuis le début. Comme pour toutes les grandes épidémies, il y a un moment où les autorités médicales disent qu'il faut contrarier à tout prix la circulation du virus", a estimé le Haut-commissaire au plan.

Si le nouveau variant Omicron inquiète et a entraîné la suspension des vols entre la France et l'Afrique australe, les scientifiques ignorent encore sa dangerosité précise.

"Plus le virus est transmis, plus il a des chances de muter. Ma hantise, c’est qu’une mutation du virus s’attaque aux petits enfants, aux petits bébés. Si ça se produisait notre société n’y résisterait. On ne pourra pas accepter que des petits enfants soient touchées par une maladie qu’on aurait pu éviter", a jugé le président du MoDem.

"Ne pas voir le problème"

Depuis le 1er janvier 2018, les parents ont l'obligation de faire vacciner leur enfant contre onze maladies, notamment la coqueluche et la poliomyélite.

"J'ai du mal à voir le problème pour être honnête quand on sait qu'on fait ces vaccinations obligatoires pour chaque enfant qui naît", a encore avancé François Bayrou.

Emmanuel Macron a déclaré à plusieurs reprises être opposé à la vaccination obligatoire. "Je ne crois pas à la vaccination obligatoire pour ce vaccin. Je crois beaucoup plus au travail de conviction par la transparence qu'à l'obligation", affirmait le chef de l'État le 4 décembre 2020 lors de son interview chez Brut.

Les nouvelles règles permettant d'obtenir le pass sanitaire renverrait cependant à la création d'un "pass vaccinal, une sorte de vaccination obligatoire", a estimé de son côté Marine Le Pen.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles