Vaccination obligatoire : « Il faut protéger les Français, y compris malgré eux », estime Hervé Marseille

·2 min de lecture
Paris: Castex delivers a speech on stage as part of the government declaration at the Senate
Paris: Castex delivers a speech on stage as part of the government declaration at the Senate

Au groupe Union Centriste, on apprécie tout d’abord la méthode. « Enfin le gouvernement consulte », note le président Hervé Marseille. « On ne va pas s’en plaindre et de toute façon, il ne peut pas passer son temps à prendre des décisions unilatérales, surtout sur un sujet qui concerne autant les Français. »

Les sénateurs centristes ont reçu un questionnaire qu’ils doivent retourner en début de semaine prochaine pour préciser leurs positions sur l’obligation vaccinale des soignants.
S’il n’y a pas d’avis global qui se dessine pour le moment, Hervé Marseille y est lui, à titre personnel, favorable.

« Le covid-19 ne peut pas devenir une maladie nosocomiale supplémentaire, explique-t-il. C’est le monde à l’envers quand on voit des soignants infecter les patients. A partir du moment où vous avez un problème de santé publique grave, il faut protéger les Français, y compris malgré eux. »

Le sénateur des Hauts-de-Seine de préciser que c’est justement en imposant des vaccins que certaines maladies graves, telles que le tétanos ou la tuberculose, ont pu être éradiquées.

Hervé Marseille approuve également la position de la mission d’information du Sénat qui recommande l’élargissement de l’obligation vaccinale aux 24-59 ans. Et pour lui, le pass sanitaire est un outil sur lequel il faut s’appuyer. « Nous devons faciliter la reprise économique, sociale et culturelle de ceux qui ont accepté de se faire vacciner, commente-t-il. D’autant que ce pass permet aussi de faciliter les échanges avec l’Europe. La France ne peut pas rester à la marge sur ce point ».

Les soignants ont déjà des vaccins obligatoires

Du côté des Républicains, le groupe est encore en discussion. Mais son président, Bruno Retailleau, milite depuis le mois de décembre et l’arrivée des premiers vaccins, pour les rendre obligatoires chez les soignants. Devant son groupe, il défendra cette position. Il (...) Lire la suite sur Public Sénat

Obligation vaccinale pour tous : l’idée fait son chemin chez les associations d’élus

Les parlementaires socialistes favorables à la vaccination obligatoire plutôt qu’à l’extension du passe sanitaire

Passe sanitaire et vaccination obligatoire : le texte devant le Sénat les 22 et 23 juillet

Obligation vaccinale pour tous : « Je ne sais pas comment on ferait pour contrôler les adultes ! » affirme Olivier Véran

Vaccination obligatoire pour tous : « C’est quelque chose qu’il ne faut pas écarter », plaide René-Paul Savary

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles