Vaccination obligatoire pour tous : « Cela veut dire que vous faites des contrôles dans la rue ? », tacle Aurore Bergé

·2 min de lecture

Aurore Bergé opposée à une obligation vaccinale contre le covid-19 pour tous les Français

Faut-il en passer par une obligation vaccinale pour tous afin d’espérer sortir définitivement de la crise du covid-19 ? Les sénateurs socialistes ont déposé le 31 août un texte en ce sens, qui sera débattu le 13 octobre. Interrogée à ce sujet, la députée LREM Aurore Bergé s’est montrée sceptique quant aux modalités d’application d’une telle contrainte. « J’y suis défavorable car je ne vois pas le caractère opérationnel de cette obligation demain », a-t-elle expliqué mardi matin, au micro de « Bonjour chez vous » sur Public Sénat. « Cela veut dire que vous faites des contrôles aléatoires dans la rue ? Que vous obligez celles et ceux qui ne sont pas vaccinés à s’isoler 24h/24, alors même que le Conseil constitutionnel a refusé que de telles mesures soient prises ? », interroge-t-elle.

« Je ne vois pas les contraintes qui pèseraient sur celles et ceux qui ne voudraient pas être vaccinés », poursuit l’élue. Le ministre de la Santé Olivier Véran, ne disait pas autre chose en juillet dernier lors d'une audition au Sénat.

Aurore Bergé préfère, elle aussi défendre la politique incitative du passe sanitaire. « C’est, de fait, faire peser une contrainte plus forte sur ceux qui ne sont pas vaccinés, plutôt que sur ceux qui le sont, ce qui est assez légitime », estime Aurore Bergé. « Est-ce que le passe sanitaire continue ou non de protéger les Français ? La réponse est oui parce qu’il continue d’accélérer la dynamique de vaccination, qui est notre seul levier pour sortir de l’épidémie et donc à terme lever les contraintes. »

« On n’a jamais mis en place le passe sanitaire pour une durée d’un an. »

Tant et si bien que l’exécutif envisagerait désormais une prolongation du dispositif au-delà du 15 novembre, selon une information de franceinfo. Face à ces rumeurs, Aurore Bergé se contente de rappeler que le gouvernement n’a pas hésité à prolonger l’état d’urgence sanitaire en Outre-mer en l’absence d’amélioration des (...) Lire la suite sur Public Sénat

Propos de Taubira : « Elle s’est rangée dans le camp des antivax », tacle Laurent Saint-Martin

Suspension des soignants non-vaccinés : un sénateur alerte sur les risques dans les territoires ruraux

Au Danemark, le passe sanitaire a été retiré plus tôt que prévu

Covid-19 : le Sénat s’interroge sur les raisons de la réticence vaccinale dans certains territoires d’Outre-mer

Passe sanitaire jusqu’à l’été : « Nous dirons non ! », annonce Patrick Kanner

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles