Vaccination : le nombre d’injections repart à la hausse

·1 min de lecture
Le nombre de premières injections a fortement progressé, une semaine après les annonces d'Emmanuel Macron. (Photo d'illustration)
Le nombre de premières injections a fortement progressé, une semaine après les annonces d'Emmanuel Macron. (Photo d'illustration)

Effet immédiat après les annonces d?Emmanuel Macron. Depuis que le président de la République a annoncé l?extension du pass sanitaire à de nombreux lieux de la vie quotidienne, y compris pour leurs salariés, la vaccination obligatoire pour les soignants dès le 15 septembre et le déremboursement des tests sans prescription médicale dès l?automne, le nombre de vaccinations contre le Covid-19 repart à la hausse.

Dès la fin de l?allocution du chef de l?État lundi 12 juillet, le site de Doctolib, principale plateforme de réservation des rendez-vous, était pris d?assaut. Vers 21 heures, 20 000 rendez-vous étaient réservés chaque minute. En une semaine, 3,7 millions de créneaux ont trouvé preneurs, selon BFMTV.

À LIRE AUSSICotta ? Discours de Macron : les effets secondaires

Plus de 250 000 premières injections par jour

Controversées, les mesures annoncées par Emmanuel Macron ont donc fait rebondir la campagne de vaccination : alors que le nombre de premières injections avait atteint un plateau de 160 000 par jour en moyenne depuis début juillet, près de 250 000 par jour étaient réalisées au 18 juillet. Vendredi 16 juillet, le record d?injections (près de 900 000, premières et secondes doses confondues) a même été battu.

Depuis la fin mai, malgré un léger et court rebond début juin après l?ouverture aux plus de 18 ans, le nombre de premières injections ne faisait que diminuer, alors que le variant Delta, plus contagieux, progressait en parallèle. Avant de choisir [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles