Vaccination: pour Marine Le Pen, le gouvernement "change de stratégie d'un jour à l'autre"

Salomé Vincendon
·1 min de lecture
La présidente du Rassemblement National le 8 janvier 2021 sur BFMTV - BFMTV
La présidente du Rassemblement National le 8 janvier 2021 sur BFMTV - BFMTV

Le gouvernement, "change de stratégie d'un jour à l'autre". Interrogée ce vendredi soir sur l'accélération de la campagne de vaccination en France, la présidente du Rassemblement National Marine Le Pen a pointé du doigt les "ordres et les contre-ordres" donnés par l'exécutif depuis le début de l'épidémie en France.

"Le problème de ce gouvernement c'est que depuis le début de la crise sanitaire, il donne des ordres et des contre-ordres, il change de stratégie d'un jour à l'autre, il donne le sentiment qu'il est dans une absence totale d'anticipation et d'organisation que ce soit pour les masques, les tests ou la vaccination", déclare-t-elle sur BFMTV.

"Il y a beaucoup de Français qui veulent se faire vacciner"

Selon elle, le danger de ces changements est qu'ils créent "un contexte de défiance. Or s'il y a un moment où il ne faut pas nourir cette défiance, c'est bien lorsqu'on est confronté à une crise sanitaire". Selon les derniers sondages, un Français sur deux ne compte pas aller se faire vacciner contre le Covid-19.

La députée a toutefois applaudit la décision du gouvernement d'accélérer la stratégie vaccinale, "cela veut dire que le gouvernement a entendu les critiques qui ont été formulées", déclare-t-elle, ajoutant qu'il "y a beaucoup de Français qui veulent se faire vacciner, beaucoup de personnes âgées, qui par définition sont plus fragiles et doivent dans les plus brefs délais avoir accès au vaccin si elles le souhaitent", a également déclaré Marine Le Pen.

Si elle demande au gouvernement de ne forcer personne à se faire vacciner, elle déclare également: "j'encouragerai mes proches en situation de fragilité" à se faire vacciner.

Article original publié sur BFMTV.com