Vaccination : un maire récupère lui-même les doses pour ses administrés

Vincent Jeanbrun, maire de l'Hay-Les-Roses (Val de Marne) prend les devants. Il est 7h30, devant un hôpital parisien, le maire vient récupérer en personne, des doses de vaccins. "On aurait apprécié un peu d'aide logistique, on est obligé de prendre notre propre glacière, déplore le maire, il était compliqué (...) de demander à des agents de prendre seuls la responsabilité de ces vaccins, parce que ça a une valeur marchande importante et moralement, s'il arrive quoique ce soit, c'est une grosse pression." "S'armer de patience" Les vaccins sont récupérés au compte-goutte, il faudra revenir une à deux fois par semaine. L'ARS ne prévoit pas de livraison dans sa commune. Le signe pour l'élu que la stratégie du gouvernement est défaillante : "Il va falloir s'armer de patience. Pour nous qui venons les chercher et ceux et celles qui attendent ces doses avec impatience pour retrouver une vie normale". Le maire se rend au centre de vaccination de l'Hay-Les-Roses, beaucoup attendent dans le couloir.