Vaccination : "Les médecins traitants doivent être des acteurs essentiels"

·1 min de lecture

Le gouvernement donne un coup d’accélérateur à sa campagne de vaccination contre le Covid-19. Le chiffre de 100.000 vaccinés devrait être atteint pendant le weekend. Invité d’Europe 1 samedi, le président de la Confédération des syndicats médicaux français et néphrologue (CSMF), Jean-Paul Ortiz, affirme que la campagne de vaccination doit donner un plus grand rôle aux médecins généralistes et ne pas être monopolisée par les grands centres hospitaliers : "Les médecins traitants et de proximité doivent être des acteurs essentiels de cette vaccination."

>> EN DIRECTCoronavirus : suivez l’évolution de la situation samedi 9 janvier

Avec une quinzaine de personnalités médicales, Jean-Paul Ortiz a fait le choix d’être vacciné devant les caméras à Aulnay-sous-Bois. Une façon de rassurer la population sur la sécurité du vaccin. Selon lui, cette confiance passe aussi par la mobilisation d’une médecine de proximité : "Il faut que l’on puisse vacciner les Français au plus près de chez eux. Il est hors de question de centrer la vaccination à l’hôpital."

5 ou 6 lieux de vaccination par département tenus par des généralistes

"On ne peut pas envoyer tous les Français dans les centres hospitaliers." Il explique notamment que les personnes âgées, prioritaires pour accéder à la vaccination ne seront pas toutes en capacité de se déplacer jusqu’aux grands centres hospitaliers. "Il va falloir aussi que l’on créé des équipes mobiles pour aller au domicile des plus âgés. Parce que l’on ne v...


Lire la suite sur Europe1