Vaccination sur son lieu de vacances : les consignes contradictoires de l'exécutif

·3 min de lecture
Jean Castex et le ministère de la Santé ont donné des recommandations quelque peu contradictoires concernant la vaccination pendant les périodes de vacances.

À l'approche du week-end de l'Ascension et des vacances d'été, Jean Castex appelle les Français à se faire vacciner contre le Covid-19 sur leur lieu de vacances. Des consignes qui vont pourtant à l'encontre des recommandations du ministère de la Santé. Qui doit-on écouter ?

Doit-on se faire vacciner contre le Covid-19 près de son domicile ou sur son lieu de vacances ? À l'heure où la campagne de vaccination en France s'intensifie à l'approche du week-end de l'Ascension, des vacances d'été et d'un nouvel assouplissement des restrictions, Jean Castex se veut clair sur la question. 

Dans une interview accordée au Parisien lundi puis sur le plateau de France 2 ce mardi soir, le Premier ministre a appelé les Français à se faire vacciner y compris sur leur lieu de vacances s'ils ne se trouvent pas chez eux lors du week-end de l'Ascension. "N’hésitez pas à aller vous faire vacciner dans un centre de vaccination à proximité de votre lieu de villégiature, on va les laisser ouverts tout le week-end", en rappelant aux Français de rester "prudents" et de respecter les mesures de distanciation.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"La deuxième dose a lieu dans le centre où on a fait sa première dose"

Seul problème, cet appel du Premier ministre vient contredire les recommandations du ministère de la Santé communiquées quelques heures plus tôt. "La règle, c’est que la deuxième dose a lieu dans le centre où on a fait sa première dose". Prendre sa deuxième dose dans un autre centre "doit être l’exception", en cas d’"impératif", pour éviter une "désorganisation", indique-t-on du côté du ministère, car il est difficile d'anticiper le nombre de doses supplémentaires à envoyer dans un département.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : doit-on craindre un rebond épidémique à cause du week-end de l'Ascension ?

Pour les Français qui sont en attente de leur deuxième dose de vaccin, il est donc conseillé de ne pas prendre rendez-vous sur leur lieu de vacances s'ils ont reçu leur première dose proche de leur résidence principale. Mais qu'en est-il des personnes qui recevraient leur première dose sur leur lieu de villégiature, comme le recommande Jean Castex ? À en croire le ministère de la Santé, il faudrait donc que ces personnes retournent dans ce même centre pour recevoir leur deuxième dose. Si cela permet une meilleure organisation sur l'acheminement des doses, cela complique assurément l'organisation des personnes concernées par ce cas de figure.

Une "réflexion" est en cours

Concernant ceux qui doivent recevoir leur première dose cet été, le ministère indique qu'une "réflexion" est en cours avec les Agences régionales de santé pour "anticiper les mouvements de population" et "imaginer des formes de vaccination qui soient un peu 'boostées' dans les lieux touristiques".

Vidéo - Vaccination contre le Covid-19 : la ruée sur les rendez-vous pour les plus de 18 ans

Chaque année, les Français doivent s'organiser avec leur entreprise et leurs collègues pour savoir quand partir en vacances. Cette année, ils devront en plus s'organiser en fonction de leurs rendez-vous de vaccination contre le SARS-CoV-2. Le ministère de la Santé estime que chacun doit choisir ses dates de départ en vacances en fonction de ses rendez-vous de vaccination.

Sur les plateformes de prise de rendez-vous pour la vaccination comme Doctolib, il est possible de prendre rendez-vous pour une deuxième dose indépendamment de la première. Cela laisse donc la possibilité aux Français de se faire vacciner où ils le souhaitent, à condition que des doses soient disponibles dans le centre de vaccination sélectionné. 

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles