Vaccination : « L’approvisionnement et la logistique sont les défis majeurs », alerte Antoine Flahault

Pierre Maurer
·2 min de lecture

Antoine Flahaut : "Le défi majeur est un problème d'approvisionnement et de logistique"

Avec près de « 190 000 » personnes vaccinées à ce jour, la France apparaît « en queue de peloton » dans la course à la vaccination. Antoine Flahault ne l’a pas caché face aux sénateurs de la commission des affaires sociales qui l’auditionnaient sur la mise en œuvre de la stratégie vaccinale. Mais l’épidémiologiste est « persuadé » que la France est « en train » de rattraper son retard. Il préférerait même que le pays bascule en « pénurie ». « Cela signifierait que l’on a vacciné le plus de personnes possibles et qu’un maximum d’individus sont protégés », a-t-il justifié.

Directeur de l’Institut de santé globale à la faculté de médecine de l’université de Genève, le médecin a assuré aux parlementaires que la stratégie retenue par la France - vacciner les personnes les plus à risque en premier - était « la bonne ». « Partout dans le monde, cette stratégie a été choisie », a-t-il souligné. Autriche, Allemagne, Danemark, Italie… Selon ce qu’il a pu observer, la logistique repose elle aussi à peu près partout en Europe « sur des centres de vaccination d’autant plus nécessaire que le vaccin Pfizer nécessite une chaîne du froid exigeante ».

À l’écouter, le défi « majeur » est ailleurs : « C’est un défi d’approvisionnement et de logistique. La France attend près de 232 millions de doses en 2021, mais seuls 22 millions de doses seront livrées avant juin », a-t-il affirmé en référence à un tableau des livraisons de vaccins de BFMTV. Mardi soir au Sénat, Olivier Véran a assuré que la France disposerait de 77 millions de doses « d’ici fin juin ». Catherine Deroche (LR), la présidente de la commission, s’est en effet alarmée du calendrier vaccinal annoncé aux parlementaires par le ministre de la Santé. « Il nous a dit espérer terminer la vaccination des plus de 75 ans à Pâques. C’est un peu tard… », a- (...) Lire la suite sur Public Sénat

Marc Fesneau rend hommage à Marielle de Sarnez : «C’était une femme très engagée, très libre, très courageuse»

Réforme de la justice des mineurs : Dupond-Moretti répond au « courroux » du Sénat

Enquête pour « prise illégale d’intérêts » : « Je n’ai rien à craindre, je suis serein », assure Éric Dupond-Moretti devant les sénateurs

Malaise étudiant : « On n’a jamais vécu une situation de cette sorte », plaide Frédérique Vidal

Réforme des retraites : « Nous la reprendrons dans une situation apaisée » assure Laurent Pietraszewski