Vaccination : l’Allemagne mise sur la « volonté » et la « publicité »

·1 min de lecture
« Je ne pense pas qu'on puisse gagner la confiance en changeant ce que nous avons dit, c'est-à-dire pas de vaccination obligatoire », a déclaré Angela Merkel.
« Je ne pense pas qu'on puisse gagner la confiance en changeant ce que nous avons dit, c'est-à-dire pas de vaccination obligatoire », a déclaré Angela Merkel.

Alors qu?Emmanuel Macron a rendu la vaccination obligatoire pour les soignants, l?Allemagne ne semble pas prendre la même direction. La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré, ce mardi 13 juillet, qu?elle n?avait pour le moment pas « l?intention » de rendre la vaccination obligatoire en Allemagne, mais qu?elle misait plutôt sur la « volonté » de la population et la « publicité » en faveur des vaccins. « Je ne pense pas qu?on puisse gagner la confiance en changeant ce que nous avons dit, c?est-à-dire pas de vaccination obligatoire », a-t-elle ainsi déclaré lors d?une conférence de presse à l?institut de veille sanitaire Robert Koch.

« Mais je pense que nous pouvons gagner la confiance en faisant de la publicité pour la vaccination et aussi en laissant autant de personnes que possible dans la population [?] devenir des ambassadeurs du vaccin à partir de leur propre expérience », a-t-elle ajouté. « Plus nous serons vaccinés, plus nous serons libres, plus nous pourrons vivre à nouveau », a martelé Angela Merkel.

« Discuter tous ensemble »

« Je peux faire de la publicité en tant que chancelière, avec une conviction profonde, pour une vaccination », a-t-elle fait valoir. « Mais je sais aussi que, parfois, cela aide davantage si c?est peut-être le propre fils qui lève les doutes, si c?est une collègue qui rapporte sa propre expérience de vaccination quand dans l?association ou dans la municipalité on parle du pour et du contre des vaccinations », a ajouté Ang [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles