Vaccination : l’Afrique du Sud parie sur les communautés locales et religieuses

·1 min de lecture
Au drive-in vaccinal de la mosquée d'Houghton, le vaccin Johnson & Johnson est administré sans rendez-vous.
Au drive-in vaccinal de la mosquée d'Houghton, le vaccin Johnson & Johnson est administré sans rendez-vous.

Au pied des blancs minarets de la mosquée d?Houghton, une file de voitures patiente devant un grand barnum. À l?intérieur, plusieurs boxes disposés en épis de maïs, auxquels se succèdent les véhicules.

Le drive-in vaccinal de l?Association musulmane d?Afrique du Sud est installe? sur le parking de la mosque?e d'Houghton, a? Johannesburg. © Joséphine Kloeckner« Vous pouvez vous asseoir sur la chaise, mon collègue va vous faire la piqûre. » Installé à une table pliante, Anees Kara ajuste son masque et inscrit sur un certificat de vaccination les informations concernant la personne qui vient de garer sa voiture. Juste à côté de lui, des boîtes en polystyrène blanc estampillées au marqueur noir « J & J », renferment les précieuses doses de vaccins Johnson & Johnson. « On n?arrête pas ! » sourit Anees Kara, ambulancier volontaire, un ?il sur son téléphone duquel il gère son entreprise à distance. Depuis deux semaines que le drive-in vaccinal de la mosquée d?Houghton a ouvert, il n?a pas manqué un seul jour. « En fin de semaine, il y a des voitures jusqu?au bout de la rue ! Pour aller plus vite, on s?y met à plusieurs, chacun pique d?un côté de la voiture. »

C?est l?Association musulmane d?Afrique du Sud qui a mis en place ce drive-in vaccinal. Depuis le début de la pandémie, elle s?est impliquée dans l?aide d?urgence. Aide alimentaire, soutien psychologique et médical, et jusqu?à ouvrir des lits médicalisés lorsque les hôpitaux en ont manqué. Pour le président [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles