La vaccination en Israël confirme l'efficacité calculée du vaccin de Pfizer

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·1 min de lecture

La pandémie de Covid-19 a permis le développement rapide des vaccins à ARN messager encore expérimentaux en santé humaine. Les formules de Pfizer et Moderna sont les premières à être administrées à l'échelle d'une population entière. Bien que les essais cliniques rigoureusement menés attestent de l'efficacité et de la sûreté de ces vaccins, ils demeurent imparfaits en raison de la taille des cohortes analysées et des critères d'inclusion stricts, qui excluent des personnes qui pourront pourtant prétendre à la vaccination après leur mise sur le marché. Recueillir des données issues des campagnes de vaccination offre un bon moyen de confirmer l'efficacité des vaccins calculée lors des essais cliniques.

Espoir et prudence : le vaccin Pfizer réduirait aussi la charge virale

Les scientifiques du Clalit Health Services, l'un des quatre services de santé les plus importants d'Israël, ont mené une étude observationnelle auprès de plus d'un million de personnes dans leur pays. Parues dans The New England Journal of Medicine, ces données ont permis d'estimer à nouveau l'efficacité du vaccin de Pfizer sur plusieurs critères : la fréquence d'apparition des infections confirmées et des infections symptomatiques, la fréquence d'hospitalisation et d'apparition des formes sévères, et des cas mortels. Leurs conclusions confirment l'efficacité calculée du vaccin et permettent aussi de l'affiner.

L'incidence cumulée des infections documentées (A), des Covid-19 symptomatiques (B), des hospitalisations (C), des formes sévères (D) et des morts (E) pour le groupe non vacciné (en rouge), et le groupe vacciné (en bleu). © Noa Dagan et al. The NEJM
L'incidence cumulée des infections documentées (A), des Covid-19 symptomatiques (B), des hospitalisations (C), des formes sévères (D) et des morts (E) pour le groupe non vacciné (en rouge), et le groupe vacciné (en bleu). © Noa Dagan et al. The NEJM

L'efficacité du vaccin de Pfizer confortée

Les critères d'inclusion de cette étude sont moins restrictifs que ceux de l'étude clinique de phase 3. Toute personne de plus de 16 ans n'ayant pas été infectée par le SARS-CoV-2 avant le début de l'étude a été incluse. Les personnes travaillant dans des structures de santé et au contact des malades...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura