Vaccination : la France est-elle plus nulle que les autres ?

·1 min de lecture

Contrairement aux Etats-Unis avec les vaccins Moderna et Johnson et Johnson, à l'alliance USA-Allemagne avec Pfizer-BioNTech ou encore à la Russie avec le Spoutnik V, la France n’a pas été en mesure de répondre rapidement à la pandémie par la découverte d’un vaccin. Elle demeure le seul état parmi les membres du conseil de sécurité de l’ONU à n’avoir rien su produire jusqu’ici alors qu’elle est considérée comme le berceau de la vaccination depuis les travaux de Louis Pasteur. Plusieurs raisons peuvent l’expliquer mais pour Nathalie Coutinet, économiste de la santé, “le problème principal est que l’Etat n’a pas joué de rôle moteur”, assure-t-elle en rappelant que la France a dépensé “18 millions d’euros pour soutenir la recherche et la production de vaccin contre 1,5 milliard en Allemagne”. Par ailleurs, elle soutient que la stratégie de départ, à savoir développer un vaccin à partir de celui contre la grippe, adoptée par Sanofi était “cohérente”. "Il y a eu un problème technique et, sans doute, une perte de compétences avec les nombreux licenciements ces dernières années”, estime-t-elle.

A lire aussi : Pas d’alcool pendant 2 mois si l’on prend le vaccin Sputnik ! Mauvaise nouvelle pour les Russes

Cet avis, Frédéric Bizard, économiste et président de l’Institut Santé, le partage. “L’Etat français est quasiment absent du financement”, affirme-t-il mais à l’en croire, “les causes sont structurelles et bien plus profondes”. Cette crise a été comme un “stress test” selon l’économiste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nucléaire : la France et les Etats-Unis exhortent l’Iran à se résoudre à des "décisions courageuses et fortes"
Voyage à l’étranger : la liste des 10 pays qui basculent en "vert"
Inquiets du drame que serait que le Liban “se fissure, disparaisse”, Macron et Biden visent les responsables de la crise !
UE - Turquie : Ankara “a fait bien plus que ce qui lui incombait”, dénonce une modernisation de l'union douanière à l’arrêt
Boeing abattu : l'Iran coupable de "mépris pour la vie humaine", selon un rapport canadien

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles