Vaccination : « On a fait le choix du bon sens », affirme Véran

Source AFP
·1 min de lecture
Olivier Véran a défendu mardi la stratégie vaccinale du pays. 
Olivier Véran a défendu mardi la stratégie vaccinale du pays.

Une vaccination ouverte à tous sans le dire ? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a justifié mardi, au nom du « bon sens », l'ouverture aux injections pour tous les adultes sur simple déclaration d'une maladie chronique, au moment où les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 s'améliorent. « On a fait le choix du bon sens », a répondu le ministre sur Europe 1, interrogé sur une volonté du gouvernement d'ouvrir la vaccination « à tous », mais sans l'annoncer officiellement.

« J'aurais pu demander à quatre millions de Français », les 18-50 ans obèses ou atteints de maladies chroniques, « d'aller chez leur médecin, embouteiller les cabinets médicaux en pleine vague épidémique, pour leur demander une attestation selon laquelle ils auraient une maladie », a-t-il développé, mais « je fais confiance aux Français ». « Il y aura peut-être des stratégies de contournement mais ce sera à la marge », a assuré Olivier Véran, en ajoutant qu'il appartenait « aux équipes médicales dans les centres [?] de faire le point avec les gens qui viennent se faire vacciner » et que les plus vulnérables restaient prioritaires.

À LIRE AUSSICoignard ? Un déconfinement de la France à la carte? territoriale

Depuis samedi, la vaccination est ouverte à l'ensemble des adultes atteints de certaines maladies chroniques les exposant à une forme grave de Covid-19. Le ministère de la Santé a précisé que la prise de rendez-vous se ferait « sur déclaration » de ces comorbidités et qu'aucune prescr [...] Lire la suite