Vaccination : les effets visibles au mois de mai

La campagne de vaccination contre le Covid-19 devrait bientôt débuter en France et en Europe. "On ne verra pas les effets avant mai-juin, prévient le docteur Damien Mascret sur le plateau de France 2, l'étape 1 qui va commencer fin décembre concerne seulement un million de personnes les plus fragiles". Cette phase n'aura pas d'effet sur la dynamique de l'épidémie, explique Damien Mascret, mais permettra de réduire les hospitalisations et les cas graves chez les personnes âgées. Atteindre l'immunité collective "Il va falloir être patient et il va falloir être prudent, explique Damien Mascret, il faut conserver les gestes barrières parce qu'on va devoir vivre avec le virus jusqu'à l'été". Pour atteindre l'immunité de groupe, 45% des Français, soit 67% de la population, devra être immunisé ou vacciné. "Au fur et à mesure des vaccinations, l'épidémie va ralentir et toutes les personnes vaccinées auront un bénéfice immédiat puisqu'elles vont réduire considérablement leur risque de faire une forme grave ou de décéder".