Vaccination contre le Covid-19 : le pari gagnant de Boris Johnson

Vendredi 19 mars, Boris Johnson a reçu sa première injection du vaccin Oxford-AstraZeneca, l'apothéose d'une semaine passée à défendre le laboratoire britannique contre les critiques émanant du Vieux Continent. "Je ne peux que recommander vivement l'utilisation de ce vaccin", a clamé le Premier ministre britannique après sa piqure. Sur le plan de la vaccination, tout réussit à Boris Johnson. 26 millions de Britanniques ont reçu leur première dose, soit un adulte sur deux. Nouveau record de vaccinations vendredi 711 000 injections ont eu lieu sur la seule journée de vendredi, un nouveau record. Depuis le début de la campagne, le Premier ministre défend également Oxford-AstraZeneca à chaque étape des tensions avec l'Union européenne, le vaccin étant développé sur le sol anglais. Les Britanniques ont largement approuvé sa décision de ne pas le suspendre totalement quand le principe de précaution était évoqué dans d'autres pays.