Vaccination contre le covid-19 : au tour des métiers prioritaires

À Fleury-Mérogis (Essonne), ils étaient nombreux samedi 17 avril à arriver tôt pour profiter des nouveaux créneaux de vaccination contre le Covid-19. "Je pense que c'est indispensable parce qu'on est exposés au milieu des enfants", témoigne une professeure des écoles. Dans ce centre, visité par les équipes du 13 Heures de France 2, pas besoin de rendez-vous, des créneaux sont réservés aux professionnels prioritaires. 400 000 professionnels prioritaires Pour certains, c'est un véritable soulagement. "De par mon métier, je côtoie beaucoup de monde sur la voie publique, j'essaye de me préserver", explique un policier en attente d'une dose. Au total, ces professions, qui peuvent y prétendre, représentent quelque 400 000 personnes de plus 55 ans. Pour autant, comme dans un centre à Marseille (Bouches-du-Rhône), certains restent réticents : "Ils ne peuvent pas refiler AstraZeneca à d'autres, du coup, ils veulent nous le refiler à nous", s'exclame un enseignant en colère. Dans une pétition, les syndicats d'enseignants demandent que cette vaccination soit ouverte à tout le personnel enseignant, sans limite d'âge.