Vaccination contre le Covid-19 : les Africains se démènent pour ne pas être laissés à la traîne

Falila Gbadamassi
·1 min de lecture

La problématique de la disponibilité des vaccins contre le Covid-19 sur le continent africain rappelle de mauvais souvenirs aux experts de santé publique qui espèrent qu'ils le seront "dès que possible" alors que les infections s'accélèrent. Le pic de la première vague, en juillet 2020, a été dépassé en décembre de la même année, avec plus de trois millions de cas répertoriés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le spectre de l'inéquité face au sida

"Le sentiment d'urgence de ne pas laisser l'Afrique à la traîne est un fardeau écrasant que nous portons tous au quotidien. Nous nous souvenons très bien de la période du VIH et du sida où l'Afrique a été laissée pour compte", déclarait Thabani Maphosa, directeur exécutif des programmes de pays du GAVI, l'Alliance du vaccin, lors de la conférence de presse hebdomadaire du bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique le 21 janvier 2020.

L'objectif de l'Alliance, a précisé Thabani Maphosa, est de "livrer deux milliards de doses de vaccin en 2021" dans le cadre du Covax, une initiative pour assurer un accès équitable aux vaccins pour les pays les moins nantis. Ainsi, "en Afrique, la coalition s’est engagée à vacciner au moins 20% de la population d’ici la fin de 2021 en fournissant un maximum de 600 millions de doses, sur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi