Vaccination contre le coronavirus : la stratégie du gouvernement de plus en plus critiquée

Les délais de la vaccination sont-ils trop longs en France ? Alors que 800 000 personnes sont d’ores et déjà vaccinées au Royaume-Uni, plus de 78 000 en Allemagne et plus de 8 600 en Italie, la France piétine avec seulement 138 personnes vaccinées. Ce démarrage long est assumé par le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui a revendiqué sa stratégie mardi 29 décembre, sur le JT de France 2 : "C’est le temps de la pédagogie." Dans les Ehpad, il faut en moyenne 30 minutes de rendez-vous pour obtenir le consentement des patients. Pas assez rapide ? Si certains spécialistes de la santé estiment que cette précaution est nécessaire pour instaurer un climat de confiance, d’autres demandent d’étendre la vaccination, notamment aux personnels soignants. Avec ces délais, le calendrier de vaccination prévue par le gouvernement, soit un million de personnes ayant reçu la première injection au 31 janvier, peut-il être respecté ? Pour un infectiologue, il faut non seulement "respecter ce calendrier, voire aller plus vite" afin d’éviter que les "réanimations et les hôpitaux soient saturés". La phase 2 de la vaccination doit débuter en février et devrait concerner 14 millions de Français.