Vaccination : Castex espère dépasser les objectifs malgré les "misères" que font les labos

·1 min de lecture

A l'occasion d'une visite dans un centre de vaccination à Saint-Maixent-L'Ecole dans le département des Deux-Sèvres, le premier ministre Jean Castex a déclaré qu'un "défi lourd" se présenterait au pays en avril avec un nombre important de doses de vaccins contre le Covid-19 à inoculer. "On s'est fixé l'objectif de 10 millions de vaccinations au 15 avril et je ne désespère pas qu'on le dépasse. Mais il faut être prudent car les labos nous font quelques misères dans le respect de délais de livraison. Il faut s'adapter", a-t-il poursuivi, alors qu'AstraZeneca vient d'annoncer de nouveaux retards.

 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 13 mars

"AstraZeneca est au regret d'annoncer une baisse des livraisons de vaccins contre le Covid-19 à l'Union européenne malgré son travail sans relâche pour accélérer l'approvisionnement", a affirmé samedi un porte-parole du groupe. Très critiquée pour la lenteur des livraisons de vaccins en Europe et les retards du groupe AstraZeneca, la Commission européenne, qui a négocié les contrats au nom de ses 27 Etats membres, a annoncé jeudi qu'elle étendait jusqu'à fin juin son mécanisme de contrôle des exportations de vaccins et table sur une montée en puissance des livraisons au deuxième trimestre.

Début des transferts de patients

La veille, Jean Castex avait admis que la situation hospitalière était "extrêmement tendue en Île-de-France" en raison de l'augmentation du nombre de personnes en réanimation, et esti...


Lire la suite sur Europe1