Vaccination : Avons-nous atteint le plafond de verre ?

·2 min de lecture

CORONAVIRUS - Entre fin juillet et la mi-septembre, le nombre quotidien de primo-injections est passé de 330.000 à 60.000

Après que la France s’est ruée sur Doctolib et les centres de vaccination à la suite de l’allocution d’Emmanuel Macron, le 12 juillet dernier, présentant le pass sanitaire, le Premier ministre Jean Castex avait revu à la hausse les objectifs vaccinaux pour fin août : le pays visait 50 millions de Français 1er septembre, au lieu de 40 millions.

Mais inlassablement, le rythme vaccinal a fini par baisser, loin de l’euphorie de juillet. Pas d’inquiétude, a d’abord relativisé l’exécutif. L’objectif de 50 millions de premières doses injectées sera atteint avec seulement quelques petits jours de retard, le 3 ou 4 septembre. Mais la vaccination a ralenti encore plus que prévu, si bien qu’en ce mercredi 15 septembre, la France ne compte toujours pas ces fameuses 50 millions de primo-injections contre le coronavirus. Pire, au rythme où cela tourne maintenant – entre 50.000 et 60.000 premières doses par jour, en baisse constante –, l’objectif ne pourrait être réalisé que la semaine prochaine, soit avec un mois de retard.

Que se passe-t-il ?

Le plafond de verre est un phénomène classique de toutes les campagnes de vaccination : une fois que toutes les personnes volontaristes se sont fait vacciner, la vaccination ralentit faute de candidats. La France avait même déjà connu ce phénomène e(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : Où en est la vaccination des soignants au premier jour de son obligation ?
Lille : Seuls 3 % des personnels du centre hospitalier ne sont pas vaccinés
Coronavirus : La France mieux lotie que ses voisins face au pass sanitaire ? Une affirmation à nuancer
Coronavirus : Des soignants « anti-vaccins » raccrochent leur blouse, quitte à « changer de pays »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles