Coronavirus : Pourquoi le Royaume-Uni a-t-il résilié son contrat avec le vaccin Valneva ?

·1 min de lecture

EPIDEMIE - Le Royaume-Uni estime que le laboratoire franco-autrichien Valneva a « manqué à ses obligations »

Les 100 millions de doses prévues n’arriveront jamais. Le laboratoire franco-autrichien Valneva a « reçu un avis de résiliation » de la part du gouvernement britannique concernant « l’accord de fourniture » de son candidat vaccin contre le coronavirus, a-t-il annoncé dans un communiqué publié ce lundi.

« Le contrat inclut une clause permettant au gouvernement britannique d’y mettre fin. Il prétend de plus que Valneva a manqué à ses obligations, ce que Valneva conteste vigoureusement », a indiqué le laboratoire, basé près de Nantes (Loire-Atlantique). Pourquoi le Royaume-Uni a-t-il pris cette décision ? Quelles seront les conséquences ? 20 Minutes fait le point.

Combien de doses étaient-elles attendues ?

Boudé par la France et l’Union européenne, le laboratoire franco-autrichien Valneva avait passé, en septembre 2020, un accord avec le Royaume-Uni pour 60 millions de doses, puis pour 40 millions supplémentaires en février 2021. Au total, près de 100 millions de doses étaient attendues pour 2021-2022.

Ce pays « a répondu en premier, en grande partie sans doute car nous y étions déjà implantés, et aussi car ils ont cru tout de suite dans notre vaccin inactivé. Ils ont été les premiers à réagir et à nous faire une proposition structurée d’aide. Ils ont pris tous les risques su(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Moderna travaille sur un vaccin unique efficace contre la grippe et le coronavirus
Royaume-Uni : Le gouvernement renonce au passeport vaccinal
Coronavirus : L’OMS finalement pessimiste sur la vaccination pour venir à bout de la pandémie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles