Vaccination anti-Covid des adolescents : les recommandations de la HAS

·1 min de lecture
L'avis de la HAS porte sur l'utilisation du vaccin Pfizer, qui est le premier à avoir reçu, vendredi dernier, le feu vert pour être utilisé dans l'Union européenne chez les 12-15 ans.
L'avis de la HAS porte sur l'utilisation du vaccin Pfizer, qui est le premier à avoir reçu, vendredi dernier, le feu vert pour être utilisé dans l'Union européenne chez les 12-15 ans.

Après les adultes, les adolescents ne tarderont pas à se faire vacciner contre le Covid-19. Emmanuel Macron l'a annoncé mercredi 2 juin au soir : ils seront éligibles au vaccin à compter du milieu du mois de juin. Toutefois, dans un avis publié jeudi 3 juin au matin, et remis la veille au soir à l'exécutif, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande d'y aller en douceur, par étapes. Selon elle, il faudrait tout d'abord « ouvrir très rapidement » la vaccination anti-Covid aux sujets adolescents âgés de 12 à 15 ans avec des fragilités, ou vivant auprès de personnes vulnérables.

Elle préconise toutefois d'attendre que la vaccination des adultes soit « suffisamment avancée » avant de la généraliser à cette tranche d'âge. Pour l'autorité sanitaire, il existe bien « un bénéfice individuel direct et indirect » ainsi qu'« un bénéfice collectif de la vaccination des adolescents contre le Covid ».

Près de 51 % d'adultes primo-vaccinés

L'avis de la HAS porte sur l'utilisation du vaccin Pfizer, qui est le premier à avoir reçu, vendredi dernier, le feu vert pour être utilisé dans l'Union européenne chez les 12-15 ans.

À LIRE AUSSICovid-19 : « L'efficacité du vaccin sur les adolescents doit être relativisée »

Il bénéficiait déjà d'une autorisation de mise sur le marché à partir de 16 ans, mais jusqu'ici, les 16-17 ans ne pouvaient se faire vacciner en France que dans certains cas particuliers (maladies les exposant à un risque élevé de faire une forme grave de Covid ou ado [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles