Vaccination anti-Covid-19 : l'Afrique du Sud entre urgence et défis

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Sur la base d'une analyse réalisée par l'OMS, 49 % des pays africains ont identifié leurs populations prioritaires et ont mis en place des plans pour les atteindre.
Sur la base d'une analyse réalisée par l'OMS, 49 % des pays africains ont identifié leurs populations prioritaires et ont mis en place des plans pour les atteindre.

Même si quatre essais de vaccins sont en cours dans le pays, l?Afrique du Sud rencontre les plus grandes difficultés pour se procurer des doses. En effet, le pays, durement touché par la deuxième vague de la pandémie de coronavirus, espère obtenir ses premiers vaccins en février, mais le calendrier dépendra du résultat de négociations en cours avec plusieurs entreprises pharmaceutiques, a annoncé ce dimanche le ministre de la Santé. « Nous visons février », a déclaré le Dr Zweli Mkhize lors d?une conférence de presse, expliquant être en négociations directes avec plusieurs fabricants dont Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson, ainsi qu?avec des laboratoires russes et chinois.

Lire aussi Coronavirus : une nouvelle souche frappe l'Afrique du Sud

Peu d'options pour les pays africains ?

Ces dernières semaines, le gouvernement sud-africain a essuyé des critiques notamment d'experts de la santé dans le pays, pour avoir tardé à se lancer dans le processus d'obtention de vaccins contre le Covid-19. « La seule chose que je voudrais contester, c'est l'idée que notre situation est le résultat d'une mauvaise planification a expliqué pour sa part le Dr Safura Abdool Karim, chercheuse à l'université de Witswaterand. La raison pour laquelle l'Afrique du Sud n'est pas en mesure d'accéder au vaccin tient au fait que nous ne sommes pas un pays riche et c'est une injustice historique. » « Les pays les plus pauvres sont toujours laissés pour compte en ce qui concerne [...] Lire la suite