La vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 va commencer dès ce mercredi, annonce Véran

·2 min de lecture

350 centres de vaccination en France avec "un circuit particulier" pourront vacciner les enfants, a annoncé le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS - Top départ. La vaccination contre le coronavirus de tous les enfants de 5 à 11 ans va ouvrir dès ce mercredi 22 décembre, a annoncé Olivier Véran dans la matinée sur le plateau de RMC/BFMTV

“Nous ouvrons aujourd’hui la vaccination” les mineurs de 5 à 11 ans, a annoncé le ministre de la Santé, après avoir reçu “les avis favorables des autorités sanitaires et scientifiques.” “Il faut vraiment engager cette vaccination des enfants”, a insisté Olivier Véran, précisant que 145 enfants étaient actuellement hospitalisés pour formes graves de coronavirus, et 27 en réanimation. 

Après l’Agence européenne des médicaments, le Comité d’Éthique France et la Haute Autorité de Santé ont donné leur feu vert pour l’élargissement de la campagne. Un ultime avis a été publié mercredi matin par le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.

350 centres pour la vaccination des enfants

“Dans les heures qui viennent, dans la matinée, sur les sites de rendez-vous en ligne, vous aurez la catégorie” correspondant à la vaccination des enfants, a précisé le ministre. Il a cependant indiqué la vaccination pouvait commencer “sans délai” dans les centres déjà “prêts”. 

En tout, “il y aura environ 350 centres en France qui assureront, avec un circuit particulier, la vaccination des enfants. Il y a également les médecins de ville, les pharmacies”, a énuméré Olivier Véran.

Pour être vacciné, l’enfant doit avoir reçu l’accord et être accompagné d’au moins un des deux parents. Pour encourager ces derniers à franchir le pas, le ministre de la Santé s’est montré rassurant, s’appuyant sur les données de la vaccination des enfants aux États-Unis.

Sur 7 millions d’injections, “14 effets indésirables à titre de myocardie réversible” ont été observés. “C’est-à-dire qu’il y a beaucoup plus de risques statistiques de faire une forme grave du Covid quand on a entre 5 et 11 ans, même quand on n’a pas de comorbidité, que d’avoir un effet indésirable lié au vaccin”, a déclaré le ministre.

En pleine campagne de rappel pour la vaccination des adultes, le ministre de la Santé a pour l’instant écarté le sujet pour les adolescents. 

À voir également sur Le HuffPost: Va-t-on multiplier les rappels contre le Covid-19 ?

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Covid : l'UE autorise le vaccin Novavax, avertissements face à Omicron :

LIRE AUSSI:

undefined

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles