Vaccination à Toulouse : Le vaccinodrome a besoin de bras, des centaines de jobs étudiants proposés

Hélène Ménal
·1 min de lecture

BOULOT CITOYEN - A Toulouse, le vaccinodrome sera ouvert tous les jours à partir de ce mercredi et a besoin de centaines d’étudiants, de toutes spécialités, pour assurer sa montée en charge

Pour vacciner à tour de bras, il faut des bras. Sans compter des informaticiens, des polyglottes, des secrétaires. A Toulouse, le « Grand centre de vaccination » du hall 8 de l’ancien Parc des expos prendra le tournant de l’ouverture non-stop, sept jours sur sept, à compter de ce mercredi 7 avril. Avec pour objectif de vacciner 2.000 personnes par jour si l’approvisionnement en doses le permet.

Afin d’assurer ce rythme sur la durée, un « pool de 2.000 personnes » est nécessaire. Voilà pourquoi le CHU coordonne depuis vendredi soir une vaste campagne de recrutement des étudiants. Ceux en santé, capables de procéder aux injections, mais aussi les autres, pour préparer, orienter, rassurer.

Préparer des doses ou réparer un ordi

Ces jobs rémunérés basés sur des vacations de six heures (8h-14h ou 14h-20h) sont souples, tant par le nombre de jours assurés qu’au niveau du planning. « Il faut que les étudiants puissent se libérer pour les examens. L’idée est de donner un job à ceux qui sont précarisés par la crise sanitaire mais il est hors de ques(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : 5.400 patients en réanimation à la veille du durcissement des mesures pour freiner la troisième vague
Coronavirus en Norvège : Pour éviter la quarantaine, il tente de traverser la frontière à skis
Coronavirus : Blanquer dénonce une cyberattaque visant le dispositif « Ma classe à la maison »