Vaccin Spoutnik V : l’Allemagne se positionne auprès de la Russie

Source AFP
·1 min de lecture
L'Allemagne va engager des discussions avec la Russie en vue d'un achat éventuel de  doses du vaccin Spoutnik V, en cas d'approbation par les autorités européennes.
L'Allemagne va engager des discussions avec la Russie en vue d'un achat éventuel de doses du vaccin Spoutnik V, en cas d'approbation par les autorités européennes.

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a annoncé, ce jeudi 8 avril, que son pays allait engager des discussions avec la Russie en vue d'un achat éventuel de Spoutnik V, en cas d'approbation du vaccin anti-Covid par les autorités européennes. « J'ai expliqué au nom de l'Allemagne au conseil des ministres de la Santé de l'UE, que nous discuterions de manière bilatérale avec la Russie, tout d'abord pour savoir quand et quelles quantités pourraient être livrées », a-t-il indiqué sur la radio régionale publique WDR.

Il a justifié sa décision en expliquant que la Commission européenne, pour sa part, avait annoncé qu'elle ne négocierait pas au nom des Vingt-Sept l'achat du sérum Spoutnik V, contrairement à ce qu'elle a fait avec d'autres vaccins contre le Covid-19. La question de l'utilisation du Spoutnik est controversée en Europe et Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, avait récemment reproché à la Russie d'en faire un outil de « propagande » dans le monde.

À LIRE AUSSIPfizer, Moderna, AstraZeneca, Spoutnik V? Tout savoir sur les huit vaccins

« Les livraisons (russes, NDLR) devraient intervenir dans les deux à quatre, cinq prochains mois pour vraiment faire une différence avec notre situation actuelle » en termes de nombre d'injections, a précisé Jens Spahn, critiqué pour les lenteurs de la campagne de vaccination. « Sinon nous aurons d'une manière ou d'une autre des quantités de vaccin plus que suffisantes », selon lui.

Les auto [...] Lire la suite