Vaccin et semaine chômée : Vladimir Poutine tente un remède contre le Covid en Russie

·1 min de lecture

Une annonce et un appel : Vladimir Poutine s'est exprimé sur la flambée épidémique du Covid-19 en Russie, avec des records quotidiens de décès en ce moment. D'abord, le président russe a ordonné mercredi une semaine de congés payés du 30 octobre au 7 novembre pour tenter de juguler la vague épidémique meurtrière dans le pays. La semaine du 30 octobre au 7 novembre coïncide avec les vacances scolaires russes et seuls les 1, 2 et 3 novembre étaient ouvrés, du fait de jours de week-end et de jours fériés.

Les semaines chômées plutôt que le confinement

Dans le passé, le président russe a plusieurs fois décrété des périodes de congés payés pour tenter de juguler l'épidémie. Annoncées pour une courte durée, ces périodes chômées ont parfois été étendues à de longues semaines. Vladimir Poutine a toujours préféré cette mesure, destinée à limiter la circulation des gens et donc du virus, plutôt que de confiner la population, une restriction impopulaire qui risque de surcroît de freiner la fragile reprise économique.

Vladimir Poutine a aussi imploré les Russes, très récalcitrants, de se faire vacciner. "S'il vous plaît, soyez responsables", a-t-il dit, "il n'y a que deux manières de sortir de cette période (d'épidémie) : soit en tombant malade, soit en se faisant vacciner". Il a qualifié de "dangereux" le faible taux de vaccination en Russie.

Plus de 1.000 morts mercredi

Le chef de l'État a aussi appelé à accélérer les dépistages et à renforcer les mesures d'isolement des cas contacts.&nb...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles