Le vaccin Pfizer-BioNTech est autorisé par l'Agence européenne des médicaments

la rédaction de Futura
·2 min de lecture

L’Agence européenne des médicaments vient de rendre son avis scientifique favorable pour la mise sur le marché conditionnelle du vaccin de Pfizer-BioNTech (nommé Comirnaty) pour prévenir la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) chez les personnes à partir de 16 ans. Cette validation devrait être rapidement suivie du feu vert de la Commission européenne, d’ici trois jours après cette annonce, pour organiser le déploiement des campagnes de vaccination dans les 27 pays de l’Union européenne.

« Notre évaluation approfondie signifie que nous pouvons garantir en toute confiance les citoyens européens de l'innocuité et de l'efficacité de ce vaccin et qu'il répond aux normes de qualité nécessaires, a déclaré l'agence basée à Amsterdam. Cependant, notre travail ne s'arrête pas là. Nous continuerons de collecter et d'analyser des données sur la sécurité et l'efficacité de ce vaccin afin de protéger les personnes qui se font vacciner dans l'UE. » Par ailleurs, il n’y a aucune preuve que le vaccin Pfizer-BioNTech ne soit pas efficace contre la nouvelle variante du virus notamment détectée au Royaume-Uni et en Italie, a-t-elle ajouté.

Concrètement, les vaccinations devraient ainsi démarrer progressivement dès le 27 décembre dans les États-membres de l’UE, soit 450 millions d’habitants. Le vaccin BionTech-Pfizer, Comirnaty, sera administré en deux injections dans le bras, à au moins 21 jours d'intervalle.

« C’est un pas en avant important dans la lutte contre cette pandémie à l’origine de souffrances et d’épreuves, a déclaré la directrice générale de l’AEM, Emer Cooke, au cours d’une conférence de presse en ligne. Il s’agit vraiment d’une réussite scientifique historique, en moins d’un an, un vaccin aura été développé et autorisé contre cette maladie. »

> Lire la suite sur Futura