Vaccin : qui sont les patients fragiles qui ont besoin d'une troisième dose ?

·1 min de lecture

La recommandation est récente : pour être correctement protégés, certains patients, plus fragiles, doivent recevoir trois doses de vaccin contre le Covid-19. Mais qui est concerné exactement ? C'est la question posée par Gabriel dans Sans Rendez-vous, mercredi sur Europe 1. Pour lui répondre, le docteur Jimmy Mohamed précise les contours de cette nouvelle disposition, et les raisons qui la justifient. 

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Pourquoi une troisième dose ? 

Derrière cette décision, il y a plusieurs études récentes. L'une d'entre elles a été menée chez des transplantés rénaux, qui ont reçu une dose de vaccin ARN Moderna. Un mois après, seuls 11% des patients avaient une sérologie positive, contre quasiment 90% de la population moyenne, laissant entrevoir une réponse immunitaire moins bonne. 

Même constat avec des études menées auprès de patients immunodéprimés, chez lesquels seuls la moitié des personnes avaient des anticorps après deux injections. Ce déficit peut être lié à la maladie en tant que tel, qui fait baisser les défenses immunitaires, mais aussi aux traitements immunosuppresseurs. D'où l'idée d'une troisième dose pour "booster" le vaccin chez ces patients. 

Comment en bénéficier ? 

La liste des personnes pouvant bénéficier de cette dose se trouve sur le site du ministère de la Santé. Elle concerne pour l'instant un nombre limité de maladies : les patients transpla...


Lire la suite sur Europe1