Vaccin obligatoire pour les soignants : "l'aveu d'un échec de communication" mais une "nécessité"

·1 min de lecture

Le débat sur la vaccination obligatoire des soignants contre le Covid-19 s'est poursuivi tout le weekend et l'exécutif entend bien multiplier les consultations au cours des prochains jours, notamment autour de cette question. Invitée d'Europe Midi, la professeure et infectiologue à l'hôpital Cochin à Paris, Odile Launay, a également estimé que si le gouvernement ne parvenait pas à augmenter la couverture vaccinale de cette partie de la population, son obligation pourrait bel et bien devenir une nécessité.

>> Retrouvez les entretiens de Patrick Cohen tous les jours sur Europe 1 à 12h40 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Il faut tout faire pour que la vaccination soit acceptée. Si on n'arrive pas à l'augmenter pour ces personnes en contact avec des gens fragiles, cela peut potentiellement devenir une nécessité de la rendre obligatoire, a-t-elle estimé. Elles doivent se faire vacciner pour se protéger elles, mais également pour limiter les risques de transmettre le virus. Car avec le Covid-19, on est contagieux avant même d'avoir des signes cliniques d'infection". 

"L'obligation est toujours un aveu qu'on a échoué"

Dans une tribune au Journal du Dimanche, 96 médecins, dont des chefs de service devenus des figures médiatiques de la pandémie, ont demandé au gouvernement "de prendre dès à présent la décision d'obligation vaccinale" pour tout salarié d'un Ehpad ou d'un hôpital "s'exposant ou exposant les personnes dont elle est chargée à des risques de contamination" a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles