Vaccin: Mélenchon, Lula et une cinquantaine de leaders de gauche appellent à lever les brevets

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Mélenchon, Lula et une cinquantaine de leaders de la gauche internationale appellent à lever les brevets sur le vaccin covid-19 (Photo: AFP)
Mélenchon, Lula et une cinquantaine de leaders de la gauche internationale appellent à lever les brevets sur le vaccin covid-19 (Photo: AFP)

POLITIQUE - Et si les vaccins contre le covid-19 tombaient dans le domaine public? C’est en tout cas le souhait d’une partie de la classe politique française... et de nombreuses personnalités aux quatre coins du monde.

Après un premier texte signé en juin dernier par une ribambelle de prix Nobel, d’anciens chefs d’État ou de stars hollywoodiennes, alors que la production de sérums était loin d’avoir débuté, plusieurs leaders étiquetés à gauche s’engagent à nouveau en ce début d’année.

Ils sont une cinquantaine, dont Jean-Luc Mélenchon, les anciens chefs d’État brésilien Lula et équatorien Rafael Correa ou encore le vice-président du comité consultatif au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Jean Ziegler, à signer une tribune pour la levée des “brevets sur les vaccins contre le Covid.”

Pour “une société de l’entraide”

“Les vaccins, si vitaux pour l’humanité, sont traités comme des marchandises. Les entreprises privées décident à qui elles livrent et à quel prix. Cette privatisation du vaccin, pourtant un ‘bien commun’ selon l’OMS, freine sa diffusion. Une minorité de pays riches s’est approprié l’essentiel des doses disponibles. Dans le reste du monde, certains États doivent payer 2,5 fois plus cher pour les mêmes vaccins”, déplorent ainsi les quelque cinquante signataires du texte publié dans Libération ce samedi 20 février, appelant à construire “une société de l’entraide” à l’échelle internationale.

“Voilà pourquoi nous proposons de lever les brevets sur les vaccins et les f...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.