Pendant que vous dormiez. Vaccin Johnson & Johnson, génocide arménien et Ghislaine Maxwell : les informations de la nuit

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Le vaccin Johnson & Johnson à nouveau administré aux États-Unis. Les autorités sanitaires américaines ont autorisé vendredi la reprise de la distribution du vaccin anti-Covid-19 du laboratoire Johnson & Johnson (filiale de Janssen), rapporte CNN. L’administration du vaccin avait été suspendue le 13 avril après des cas rares de thrombose. Après examen approfondi, “nous avons conclu que les bénéfices connus et potentiels du vaccin anti-Covid-19 de Janssen l’emportent sur les risques connus et potentiels pour les individus âgés de 18 ans et plus”, explique l’Agence américaine du médicament (FDA). Les vaccinations devraient reprendre dès samedi. Près de 8 millions de personnes l’ont déjà reçu aux États-Unis.

Biden téléphone à Erdogan avant de reconnaître le génocide arménien. Le président américain Joe Biden a appelé son homologue turc Recep Tayyip Erdogan pour l’avertir qu’il allait reconnaître samedi le génocide arménien, assure l’agence Bloomberg. La décision – qui était une promesse de campagne de Biden – “va probablement mettre à rude épreuve des relations américano-turques déjà tendues”, remarque l’agence. Les comptes rendus officiels de la conversation communiqués par la Maison-Blanche et Ankara ne mentionnent pas la discussion sur le génocide, se contentant de souligner que les deux pays souhaitent aboutir à une “relation bilatérale constructive”. Les deux chefs d’États sont convenus de se rencontrer en juin en marge du sommet de l’Otan à Bruxelles.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell au tribunal pour la première fois. La Britannique Ghislaine

[...] Lire la suite sur Courrier international