Avec le vaccin Janssen, la HAS recommande un rappel avec Moderna ou Pfizer

·2 min de lecture
(Photo: ROBYN BECK via Getty Images)
(Photo: ROBYN BECK via Getty Images)

CORONAVIRUS - Pas une, mais deux. La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande une dose de rappel avec un vaccin ARNm pour les personnes qui ont eu le vaccin à dose unique Janssen, ”à partir de quatre semaines après” l’injection.

“Les données disponibles ne permettent pas de confirmer l’efficacité à long terme du schéma de vaccination à une dose du vaccin Janssen contre le variant Delta”, explique la HAS, dans un avis publié ce mardi 24 août qui se base sur des ”études observationnelles récentes” sur l’immunité conférée contre le Covid-19.

Environ 986.000 personnes ont été vaccinées avec Janssen, développé par Johnson & Johnson. Ce vaccin devait fournir une protection complète en une seule dose, mais le variant Delta remet en cause cette caractéristique. Une deuxième dose pourrait leur être proposée dès septembre, si l’Agence Européenne du Médicament l’autorise.

Une dose de l’un, une dose de l’autre, sans risque

La HAS précise qu’elle ne recommande pas un vaccin à ARNm messager en particulier, les deux étant très efficaces contre les formes graves du Covid-19, et le mélange entre deux types de vaccin ne posant aucun problème d’efficacité ou de sûreté.

La Haute Autorité de Santé (HAS) s’est également prononcée en faveur d’une troisième dose de rappel des vaccins à ARNm développé par Pfizer et Moderna “pour les plus de 65 ans et les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de forme grave du Covid-19”, à partir de “6 mois après la deuxième injection”.

Ainsi, en parallèle de la vaccination classique se lance une deuxième campagne, celle des rappels. Mais pas question de changer de priorités. L’objectif premier est d’”augmenter la couverture vaccinale, en particulier dans la classe d’âge des plus de 80 ans pour laquelle la couverture vaccinale complète reste insuffisante (79,9%) malgré leur grande vulnérabilité face à la maladie”, rappelle la HAS.

À voir également sur le HuffPost: Covid en Guadeloupe: les CHU et les services de réanimation saturés

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

A LIRE:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles