Vaccin Covid-19 : ce qu'envisage l'État pour convaincre les Français

Par Le Point.fr
·1 min de lecture
Une majorité de Français ne souhaitent pas être vaccinés (illustration).
Une majorité de Français ne souhaitent pas être vaccinés (illustration).

Si la voie du vaccin devait être la plus courte et la plus sûre vers une sortie de pandémie, la France ne sera pas de ceux qui s'y engouffrent en premier. C'est en tout cas ce qui ressort des sondages ayant accompagné ces derniers jours les annonces optimistes de plusieurs laboratoires quant à l'arrivée proche d'un vaccin. Plus de la moitié des Français seraient réticents à subir un vaccin contre le Covid-19, plus que dans presque n'importe quel pays du monde.

Or, comme l'explique Le Parisien, il faudrait que six Français sur dix présentent une immunité face au virus pour mettre fin à l'épidémie. Pour l'exécutif, cela passera nécessairement par une vaste campagne de sensibilisation, l'obligation du vaccin n'étant pas à l'ordre du jour. « Toute l'organisation doit être au service de l'adhésion et de l'acceptation de la vaccination », explique auprès du Parisien la Haute Autorité de santé, pour qui le maître-mot sera la simplicité. Tout le contraire de la politique mise en place en 2009 contre le virus H1N1 encore très présente dans les esprits.

Lire aussi Covid-19 : l'après-vaccin

Une personnalité à la tête de la stratégie vaccinale française ?

En début de semaine, les directeurs de cabinet des ministres auraient évoqué, selon BFM TV, l'idée de nommer quelqu'un à la tête de la stratégie vaccinale française. Mais rien n'est encore décidé, certains préférant une personnalité pour porter la communication de cette stratégie quand d'autres privilégient la parole des [...] Lire la suite