Vaccin contre l’hépatite B : la justice se prononce au bout de 17 ans

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Vaccin contre l’hépatite B : la justice se prononce au bout de 17 ans

Ouverte en 1998, l’enquête menée par le tribunal de grande instance de Paris visait à déterminer si un lien de cause à effet pouvait être établi entre la vaccination contre l’hépatite B et l’apparition de différentes maladies dites démyélinisantes, telles que la sclérose en plaques. C’est à la suite notamment d’une plainte déposée après le décès d’une enfant atteinte d’une maladie de la moelle osseuse, moins d’un an après sa vaccination survenue en 1996, que le Parquet s’était saisi de l’affaire. Il avait ainsi recensé une soixantaine de victimes dont neuf décès. Trois anciens responsables de laboratoires pharmaceutiques (Sanofi-Aventis et GlaxoSmithKline) avaient alors été mis en examen pour "tromperie aggravée". Les laboratoires et un médecin avaient été placés sous le statut intermédiaire de témoin assisté pour "homicides et blessures involontaires".

Après 17 années de procédure, le neuf mars dernier, la juge d’instruction en charge du dossier a rendu une ordonnance de non-lieu général dans cette affaire : il n’existe pas de lien avéré entre maladies démyélinisantes et vaccination contre l’hépatite B.

Pourtant, une expertise, conduite à la demande du tribunal et rendue en octobre 2002, avait semé le doute en mettant en cause l’attitude des pouvoirs publics accusés de "déformation" et de "dissimulations" en vantant les avantages du vaccin. Mais ce rapport avait fait l’objet de vives critiques. Un second rapport, en 2006, également établi sur demande du tribunal, concluait que la recommandation de se (...) Lire la suite sur Francetv info

Sida : un vaccin porteur d'espoir
Les médecins seuls autorisés à pratiquer l'épilation définitive
Le fonctionnement d'un centre psychothérapique de l'Ain dénoncé par les autorités
L'épidémie de grippe reprend de plus belle
VIDEO. Vaccin curatif contre le VIH : "On fait gagner 70 ans de trithérapie aux patients"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages