Vaccin contre le Covid-19 : restaurer la confiance autour d'AstraZeneca

A Lyon (Rhône), un cabinet médical détient une douzaine de flacons du vaccin AstraZeneca. De quoi vacciner plus d'une centaine de personnes… si elles se laissent convaincre. "Il va falloir de nouveau réexpliquer, réexpliquer encore, pourtant on avait déjà fait une première fois, commente le Dr. Florence Lapica, médecin généraliste. Nous, heureusement les patients nous font confiance." Les patients partagés Dans la salle d'attente, une aide-soignante est hésitante suite à la suspension du vaccin AstraZeneca. "J'avais l'intention de le faire, mais avec ce qu'il se passe, j'ai pris un recul", commente cette dernière face aux journalistes de France Télévisons. En revanche, dans une officine parisienne, de nombreux clients appellent pour se renseigner. "Il y en a qui restent motivés, explique Jocelyne Gaudin, préparatrice de pharmacie à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). On a annulé que deux, trois personnes sur notre cahier." Dans l'officine, 70 personnes sont sur liste d'attente pour se faire vacciner. Les injections vont reprendront dès vendredi 19 mars, dans l'après-midi.