Vaccin contre le Covid-19 : on vous résume le bras de fer entre l'Union européenne et AstraZeneca en quatre actes

franceinfo
·1 min de lecture

Le torchon brûle entre l'Union européenne et AstraZeneca. Le groupe britannique a annoncé d'importants retards pour les livraisons en Europe de son vaccin contre le Covid-19, prévues au printemps. En France, il ne fournira ainsi que 4,6 millions de doses du Covishield, a indiqué le ministère de la Santé mardi 26 janvier. Soit deux fois moins que les 9 millions de doses attendues par Paris, qui avait déjà revu ses prévisions à la baisse par rapport au contrat prévoyant initialement 17,5 millions de doses livrées entre fin décembre et fin mars. Depuis une semaine, Bruxelles fait donc pression sur le laboratoire pour qu'il respecte ses engagements, sans grand succès.

>> Covid-19 : les dernières informations sur l'épidémie dans notre Direct

Franceinfo vous résume, en quatre actes, comment le ton est monté entre les Vingt-Sept et AstraZeneca.

Acte 1 : AstraZeneca annonce un retard de livraison du vaccin

Le laboratoire suédo-britannique a suscité la colère des Vingt-Sept, vendredi 22 janvier, en annonçant que les livraisons prévues au printemps seraient moins importantes qu'escompté pour le Covishield, développé en partenariat avec l'université d'Oxford. "Bien qu'il n'y ait pas de délai prévu pour le début des expéditions de notre vaccin, si nous recevons l'approbation en Europe, les volumes initiaux seront inférieurs aux (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi