Vaccin contre le Covid-19 : qu’est-ce que le consentement?

·1 min de lecture

C'est une des explications de la lenteur au démarrage de la campagne de vaccination française dans les Ehpad. La France est le seul pays du monde à imposer une consultation prévaccinale, notamment pour s’assurer du consentement du patient. Par conséquent, la campagne plus massive de vaccination doit seulement être lancée à partir de la mi-janvier, le temps que les établissements recueillent l'autorisation des patients. Le ministère a donné "15 jours minimum pour organiser ces consultations." Mais comment ce consentement est-il recueilli? Est-il obligatoire? Le JDD vous explique cette notion de consentement.

Comment se passe ce recueil du consentement? Le ministère de la Santé a publié il y a quelques jours un "guide" sur la campagne de vaccination dans les Ehpad. Ce document de 45 pages explique notamment qu'une "consultation pré-vaccinale devra être réalisée au plus tard 5 jours avant le démarrage de la vaccination afin que l’établissement puisse faire remonter le nombre de doses nécessaires."

L'objectif de cette consultation est "d’identifier l’absence de contre-indication temporaire ou définitive à la vaccination et de déterminer le bénéfice risque de la vaccination pour les patient ou résident" et "d’apporter les éléments d’informations nécessaires (indications, contre-indications, effets secondaires connus, bénéfice/risque, etc) pour que la personne puisse exprimer son choix de se faire vacciner ou non."

Le résident a le droit de "bénéficier d’un temps de réflexion suppl...


Lire la suite sur LeJDD