Vaccin contre le Covid-19 : premiers effets de la campagne intensive en Israël

Le matin du dimanche 7 février, les rues de Jérusalem (Proche-Orient) ont un gout de liberté : progressivement, les boutiques commencent à rouvrir et les restaurants reprennent la vente à emporter, alors qu’Israël sort d’un troisième confinement. "Il y a de l’optimisme dans l’air, commente Sarit Reuven, une habitante. Je pense que nous allons enfin voir le bout de cette crise avec toutes ces personnes qui se font vacciner." Champion de la vaccination Un tiers des habitants d’Israël a en effet déjà reçu la première injection du vaccin contre le Covid-19. Le gouvernement a passé commande très tôt auprès des laboratoires, et signé un contrat avec Pfizer : en échange d’un stock important de vaccins, Israël fournit des données sur les effets de la vaccination à grande échelle. Les résultats sont déjà là, avec "une chute dans les Ehpad d’à peu près 50% des cas" et "dans les hôpitaux une chute de 20 à 30% des malades graves de plus de 60 ans qui ont été vaccinés", rapporte Cyrille Cohen, directeur du laboratoire d’immunothérapie à l’université de Bar Ilan.