Vaccin contre le Covid-19: l'essai clinique de Johnson & Johnson va reprendre

·1 min de lecture

Il avait été interrompu il y a quelques jours. L'essai clinique du candidat vaccin du laboratoire américain Johnson & Johnson devrait reprendre sous peu. Mis en pause à la suite d'un « événement médical grave » chez un patient, la firme annonce en effet n'avoir trouvé aucun élément mettant en cause le vaccin.

Près de deux semaines après son interruption, la campagne de recrutement pour l'essai clinique de phase 3 du candidat vaccin de Johnson & Johnson devrait reprendre dans quelques jours. La firme américaine annonce en effet n'avoir trouvé « aucune preuve » que son vaccin ait été responsable d'un événement indésirable chez l'un des volontaires.

Au total, 60 000 personnes doivent prendre part à cet essai. L’autre essai qui doit reprendre aux États-Unis, c’est celui développé conjointement par le laboratoire AstraZeneca et l'université d'Oxford. Interrompu en septembre pour des raisons similaires, l'enrôlement des patients avait cependant recommencé quelques jours plus tard dans le monde, sauf aux États-Unis, le seul pays où les autorités avaient maintenu cette suspension jusqu'à un feu vert donné ce vendredi.

Deux candidats plus avancés

Ces deux candidats vaccins sont parmi les plus avancés dans leur développement. Ils sont dix au total à être entrés en phase 3 des essais cliniques, la dernière avant une commercialisation du vaccin. Deux autres laboratoires américains, Pfizer et Moderna, prévoient d'ailleurs de demander une autorisation de mise sur le marché aux autorités sanitaires américaines vers la fin novembre.

Ces progrès font espérer la disponibilité d'au moins un d'entre eux d'ici la fin de l'année.