Vaccin contre le Covid-19 : les leçons tirées d'Israël

Les Israéliens, vaccinés à 21%, commencent à tirer des leçons du vaccin Pfizer. "C'est très encourageant, explique Damien Mascret. Ils ont fait plus de 1,7 million de premières doses, c'est la ministre de la Santé d'Israël (Moyen-Orient) qui l'a annoncé." Cette dernière a dévoilé des chiffres, "notamment sur l'efficacité". Verdict ? "On s'aperçoit que 14 jours après la première injection, on aboutit à 50% d'efficacité", commente le journaliste et médecin, un taux qui correspond à celui annoncé par le laboratoire. Promesses tenues "Ensuite, cette protection va monter de semaine en semaine, ajoute Damien Mascret. Elle va même atteindre 80% avant la deuxième injection, (...) et après la deuxième injection, on sera à 95%." Il faut donc rester prudent après la première injection. "On sait que le vaccin diminue le risque de faire des cas graves, précise-t-il. Donc après la première injection, on s'est aperçu [en Israël] qu'il y avait encore 244 cas graves qui survenaient." Normal, puisque l'immunité n'était pas encore en place. Les chiffres descendent à 124 cas la seconde semaine, et 7 cas graves la dernière semaine. "Les promesses sont tenues, le vaccin diminue bien le risque de faire des cas graves qui sont hospitalisés", conclut Damien Mascret.