Vaccin contre le Covid-19 : les différentes étapes du processus d'homologation

Pfizer et Moderna sont les deux premiers laboratoires à avoir pu mettre leur vaccin sur le marché en France, après avoir reçu le feu vert de l'Agence européenne du médicament (AEM). C'est elle qui coordonne l'évaluation, en s'appuyant sur les experts des différents pays. Pour Pfizer/BioNTech, ce sont la France et la Suède qui ont été choisis en tant que rapporteurs. Après sept semaines de travail, les spécialistes ont pu rendre un rapport d'évaluation censé servir de synthèse aux autres pays. L'examen de la HAS, étape indispensable Quand l'avis du Comité vaccin européen est positif, la Commission européenne donne une autorisation qui vaut pour tous les pays de l'Union. Avant les premières injections, il reste une étape en France : l'examen réalisé par la Haute autorité de santé (HAS), l'agence qui définit la stratégie de vaccination et l'ordre des priorités. "Il était important que l'on s'assure que le vaccin était efficace et bien toléré chez les patients les plus âgés," explique le docteur Lise Alter, directrice de l'évaluation au sein de la HAS. Quand d'autres vaccins seront homologués, les experts devront aussi définir ceux qui devront être utilisés pour tel ou tel public.