Vaccin contre le Covid-19 : des créneaux prioritaires pour 400 000 salariés

Une nouvelle étape dans la stratégie de vaccination de l'exécutif débute samedi 24 avril : quelques 400 000 salariés dits "de seconde ligne" deviennent prioritaires. "[Le] ministre de la Santé Olivier Véran et [la] ministre du Travail Elisabeth Borne sont venus jauger et voir si le personnel prioritaire concerné était bien au rendez-vous", rapporte Serge Cimino, en duplex depuis le centre de vaccination de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). "400 000 personnes sur tout le territoire" "Cela concerne 400 000 personnes sur tout le territoire", poursuit le journaliste. "Parmi les professions qui ont plus de 55 ans, il y a les salariés des commerces d'alimentations : des bouchers, des boulangers, mais aussi les caissiers ou caissières de supermarchés. On y ajoute les agents d'entretien mais aussi les conducteurs de bus, de VTC ou de taxi, les agents de gardiennage et de sécurité, mais aussi les salariés des abattoirs", énumère-t-il.