Vaccin contre le Covid-19 : dans les coulisses de la distribution d'AstraZeneca

Chez un grossiste à Créteil (Val-de-Marne), la livraison des vaccins AstraZeneca est certainement la plus attendue de la journée. Il faut d’abord prendre la température du colis, qui contient 10 000 doses de vaccins et qu’il faut exposer le moins possible à la température extérieure. Direction ensuite la chambre froide. Un "petit stress", acquiesce Adil Adarab, responsable de la réception. "Tout le monde les attend, donc c’est un bijou", ajoute ce dernier. Adapter les méthodes de travail Les multiples étapes de contrôle de la marchandise poussent le grossiste à bouleverser ses méthodes de travail. Impossible d'utiliser des lignes automatisées qui préparent habituellement les commandes, et comme il n’y a pas assez de boîtes pour chaque pharmacien à livrer, les employés recréent des colis, flacon par flacon. La répartition des doses, elle, est gérée par Santé Publique France. "Nous sommes complètement aux ordres, les quantités nous sont indiquées par les autorités de santé", explique Jean-Claude Courtoison, pharmacien et responsable grossiste en médicaments. Certains pharmaciens aimeraient d'ailleurs être plus largement livrés. Avec ses 460 doses livrées mercredi 10 mars, Martial Fraysse devra fournir 16 médecins. Pour vacciner lui-même la semaine prochaine, il ne devrait disposer que de vingt doses. "Très rageant" pour le pharmacien.